Qi Gong et Taï Chi

Des techniques énergétiques 

Qi Gong et Taï Chi sont habituellement qualifiés de “gymnastique chinoise” , ou parfois “gymnastique médicale chinoise”. Ces termes sont trompeurs car il s’agit moins de mobiliser son corps que de mobiliser son énergie vitale. De ce point de vue, il s’agit de techniques énergétiques majeures, qui ont l’avantage d’offrir une pratique qui permet à l’individu de se prendre en charge. D’ailleurs, Qi Gong signifie “travail de l’énergie”.

Quelles différences entre Taï Chi et Qi Gong ?

Les techniques de Qi Gong sont accessibles à tous et ne nécessitent pas de compétences physiques particulières. La pratique du Taï Chi est plus élaborée avec des enchaînements qui nécessitent un temps de mémorisation. Les mouvements de Taï Chi ont également en général une application martiale, c’est-à-dire représentent un mouvement de combat d’art martial -défense ou attaque- mais stylisé, et exécuté de manière lente et douce.

Ces deux techniques peuvent se pratiquer :

  • sur un plan physique: pour relâcher des tensions musculaires, délier les articulations, renforcer tendons et ligaments;
  • sur un plan énergétique: pour mieux faire circuler l’énergie (le Qi ) dans le corps à travers les méridiens d’acupuncture , et renforcer l’énergie vitale propre en se connectant à l’énergie du ciel et de la terre.
  • sur un plan émotionnel et psychique: par la gestion de la respiration et la concentration, il s’agit de formes de méditation qui créent un lâcher-prise mental.

Qi Gong thérapeutique: GuoLing Qi Gong

Qi Gong et Taï Chi se déclinent en de nombreuses formes et variantes avec leurs mouvements spécifiques.

Par exemple, le Hui Chung Gong est un Qi Gong pour “retrouver le printemps”, c’est-à-dire la jeunesse.

Le GuoLing Qi Gong est une forme récente de Qi Gong développée et enseignée dans les années 1960-1980 par Guo Ling, artiste peintre chinoise.  Atteinte de cancer à l’âge de 40 ans,  elle réussit grâce à la technique qu’elle mit au point, à vivre pendant de nombreuses années . Elle enseigna sa méthode, devint célèbre à travers toute la Chine et décéda en 1984, à 74 ans. Cette technique consiste en des marches avec une respiration spécifique Xi Xi Hu(In-In-Out : 2 inspirations et une expiration avec un balancement spécifique du corps).

Elle peut être pratiquée à titre préventif à raison d’une demi-heure par jour, mais également en cas de pathologies chroniques. Dans ce cas, il est recommandé de pratiquer 2 à 3 heures par jour, idéalement à l’extérieur dans un air pur. Elle ne remplace pas un traitement conventionnel mais représente un accompagnement qui peut aider à surmonter l’épreuve de la maladie et à supporter des traitements lourds. A ce titre, elle a été introduite dans quelques hôpitaux français en accompagnement de traitement de cancer.