Plantain

Le plantain ou plantago est la “mauvaise” herbe que vous rencontrez partout sur les chemins, au bord des routes, dans les pelouses… Il se fait écraser sous vos pieds sans broncher… vous croyez ne pas le connaître? erreur! vous le croisez souvent, même en ville, mais n’y prêtez sans doute pas attention. 

Bien sûr, il s’agit d’une famille de plantes. On rencontre fréquemment dans nos régions :

  • le plantain lancéolé
plantain lancéolé- plantago lanceolata
plantain lancéolé- plantago lanceolata
  • le grand plantain ou plantain majeur
grand plantain - plantago major
grand plantain – plantago major

 

 

Ces deux plantes seront utilisées de manière similaire.

Utilisation en phytothérapie

C’est l’une des plantes médicinales les plus utilisées. Ses feuilles, faciles à ramasser sur les bords des chemins dès que le besoin s’en fait sentir, peuvent être frictionnées sur les piqûres d’insectes ou d’orties pour calmer la douleur et en cas d’urticaire ou d’eczéma. Elles peuvent également être appliquées autour d’un doigt “foulé”, après avoir été plongées quelques minutes dans l’eau chaude, pour soulager la douleur. Les même feuilles, une fois broyées, peuvent servir à réaliser un cataplasme.

Le plantain permet de traiter les manifestions allergiques, notamment celles dues aux pollens (dont ceux de plantain !). Il soigne également les allergies oculaires et cutanées. L’ajout de cassis (anti-inflammatoire) est de mise en cas de rhume des foins avec ou sans congestion oculaire.

plantain lancéolé
plantain lancéolé

Il est conseillé de commencer le traitement un mois avant l’arrivée des pollens auxquels on est sensible.

Le plantain est aussi le traitement de fond de l’asthme, en combattant l’inflammation des muqueuses et les spasmes bronchiques. L’idéal est alors de l’associer au ginkgo biloba (vasodilatateur) et au desmodium (protecteur du foie et anti-asthmatique).

 

C’est aussi un grand remède contre :

les toux sèches et dans ce cas il peut être associé à la réglisse ; 

si les toux sont grasses, mieux vaut y ajouter du pin. 

Précautions d’emploi

Très bien toléré, sans aucune contre-indication, ni aucun effet secondaire, ni interaction avec les médicaments.

Le plantain en cuisine

Les toutes jeunes feuilles récoltées au printemps peuvent être découpées en fines lanières et incorporées aux salades ; les feuilles plus âgées sont à consommer cuites, en légume.

Les graines peuvent servir de condiment et s’utiliser comme le psyllium qui est un plantain originaire d’Inde.